ACTUALITES, PRESSE, OFFRES

Le Progrès met en avant les partenariats de la Ferme de l’Abbé Rozier

AIDEN-le-progres

Un article paru dans le progrès le 09 janvier 2016.

Miel produit sur la ferme de l'Abbé Rozier, vendu par Valpré.
Crédit photo : DR le Progrès.

 

« Les ruches sont à la ferme de l’abbé Rozier, mais les abeilles butinent dans le parc de Valpré ! », dit avec humour Marc Faivre d’Arcier, le directeur de Valpré. Beau symbole en tout cas d’un partenariat réussi entre une structure hôtelière et une production maraîchère et apicole exigeante sur la qualité. Ce partenariat entre les deux voisins du chemin de Chalin (difficile de rêver circuit plus court du jardin à l’assiette !) n’est évidemment pas pour rien dans l’attribution récente à Valpré du label Lyon ville équitable et durable. Créé en 2010, ce label marque la volonté de la Ville de Lyon d’identifier les entreprises, artisans, lieux et événements qui répondent de manière pragmatique aux enjeux du développement durable à travers une offre de consommation responsable.

« Valpré était déjà labellisée Clé verte depuis 2009, explique Marc Faivre d’Arcier. Cette nouvelle distinction est la reconnaissance de notre effort continu vers l’excellence, aussi bien en matière purement hôtelière qu’en termes d’engagement sociétal et d’innovation. »

L’humain avant tout

Il précise : « Nous avons été précurseurs pour l’intéressement des salariés aux résultats, depuis dix ans déjà. Nous accueillons constamment nombre de stagiaires. Notre entreprise entend jouer son rôle dans une vie économique où la préoccupation de l’humain l’emporte sur les logiques purement financières. C’est le sens de la pépinière d’entreprises que nous abritons à partir de ce mois de janvier. »

Indéniablement, en même temps qu’elle est devenue une structure hôtelière performante accueillant beaucoup de séminaires et de congrès, la maison de Valpré, bâtie initialement pour être le lieu de formation des Pères assomptionnistes, elle a su conserver une « âme » au fil des décennies. Ce lieu moderne, dans le cadre d’un parc magnifique, est ouvert à toutes les obédiences. Et ceux « qui croient au ciel », comme ceux qui n’y croient pas, peuvent s’y rejoindre pour promouvoir une certaine idée de l’Homme et des rapports humains dans l’activité économique.

 

Article et photo : le Progrès. Voir l’article sur le site du Progrès.